Bonjour ami·es MagnyÉthiques

Le calendrier a annoncĂ© le dĂ©but officiel du printemps, mĂȘme si les signes de son arrivĂ©e ne trompaient plus personne depuis quelques temps dĂ©jĂ , aprĂšs l’hiver le plus chaud depuis l’existence des relevĂ©s mĂ©tĂ©o. CĂŽtĂ© MagnyÉthique, la saison des Ă©closions nous permet d’entrer dans le vif du sujet architectural de notre habitat futur, et de consolider les bases humaines du projet.

Confinement participatif

Nous ne voulions pas dĂ©buter ce courrier par le sujet qui est sur toutes les lĂšvres mais chez nous aussi, bien sĂ»r, le confinement est de mise. Il a simplement un goĂ»t un peu diffĂ©rent pour les habitants de l’écolieu car nous sommes 8 adultes et 7 enfants Ă  ĂȘtre confinĂ©s ensemble. Nous prenons les prĂ©cautions nĂ©cessaires mais nous avons par chance 8 hectares Ă  disposition pour nous aĂ©rer sans prendre de risque.

Ainsi, la semaine 1 du confinement a ressemblĂ© dans les grandes lignes Ă  cela : 4 adultes sont en tĂ©lĂ©travail au moins une partie de la journĂ©e, dans des “bureaux” diffĂ©rents: Guillaume en matinĂ©e comme d’habitude, mais aussi Fanny et Caro toute la journĂ©e 4 jours par semaine, et Katia tente de suivre tant bien que mal son emploi du temps scolaire habituel. Les enfants vont Ă  “l’école MagnyÉthique” 1h30 par jour, encadrĂ©s par les adultes qui peuvent se rendre disponibles Ă  ce moment-lĂ  le matin. Au programme pour eux, rĂ©alisation des devoirs envoyĂ©s par leurs enseignants respectifs, et plus si affinitĂ©. L’aprĂšs-midi, nous buvons le cafĂ© ensemble en terrasse tant que le soleil le permet et organisons l’aprĂšs-midi. Grands et petits font diverses activitĂ©s. Lundi : jardinage. Mardi : atelier vannerie naturelle pour crĂ©er des mangeoires et nichoirs pour les oiseaux. Mercredi : rĂ©installation du trampoline aprĂšs l’hiver. Jeudi : pĂątisserie, tournage de vidĂ©o et Ă  nouveau un peu de jardinage. Vendredi : prĂ©paration d’apĂ©ro partagĂ©, rĂ©paration du banc devant l’entrĂ©e de l’aile sud-ouest pour y prendre l’apĂ©ro. Et ce week-end, accueil d’un compagnon Ă  4 pattes, planification pour la semaine Ă  venir (travaux du chantier participatif Ă  huis clos, Ă©cole MagnyÉthique, logistique pour les courses) et dĂ©but des dĂ©molitions dans les appartements.

Les rĂ©unions de commission qui ne pouvaient jusqu’alors se tenir qu’en soirĂ©e pour cause de travail et/ou d’activitĂ©s peuvent Ă  prĂ©sent se faire en journĂ©e, nous offrant un rĂ©pit et du repos le soir. Les connexions sont souvent plus compliquĂ©es qu’à l’accoutumĂ©e mais on s’en sort grĂące Ă  nos informaticiens. Pour les courses, nous continuons Ă  nous fournir dans les fermes bios voisines en mutualisant encore plus les commandes pour que seul.e l’un.e de nous ait Ă  se dĂ©placer pour tous. En semaine 2, des courses un peu plus importantes sont nĂ©cessaires et se feront avec la mĂȘme concertation avec commande prĂ©alable dans un magazin bio de Roanne oĂč Bastien donnera aussi son sang.

Nous avons un peu l’impression de vivre hors du temps, comme beaucoup d’autres probablement. Ce huis clos nous donne l’occasion de dĂ©battre de sujets importants : Jusqu’oĂč viser l’autonomie ? Quelles Ă©nergies choisir ? Il va aussi nous permettre de nous tester sur bien des points d’organisation et de vie commune, surtout s’il se prolonge. En tout cas, nous ne sommes pas Ă  plaindre, loin de lĂ , et nous rĂ©alisons mĂȘme que l’habitat participatif en milieu rural est une option bien agrĂ©able dans une telle situation.

Salon PrimevĂšre

Le salon PrimevĂšre est passĂ© au travers des gouttes ! Juste aprĂšs la restriction Ă  5000 personnes et juste avant le passage Ă  1000, le salon a eu lieu et nous y Ă©tions.

Comme prĂ©vu nous avons donnĂ© une mini-confĂ©rence sur le sujet du conflit dans l’habitat participatif. Cela s’est passĂ© samedi 13h dans l’écodĂŽme dĂ©diĂ© Ă  l’habitat participatif et le succĂšs a Ă©tĂ© tel qu’il a fallu rajouter des bancs et que le dĂŽme Ă©tait encore entourĂ© d’une rangĂ©e de personnes debout, une quarantaine au total. Les nombreux Ă©changes ont durĂ© environ 45 minutes et ont Ă©tĂ© trĂšs intĂ©ressants, avec des questions posĂ©es et des partages d’expĂ©riences rĂ©ciproques. Nous remercions le salon PrimevĂšre, Habitat et Partage qui a organisĂ© l’ensemble, et bien sĂ»r les participants qui sont venus nous rencontrer.

Sculpteurs de mondes

Nous avons accueilli notre premiĂšre confĂ©rence gesticulĂ©e ! Christian Lefaure est venu raconter ses presque 5000 km Ă  pied Ă  la rencontre d’alternatives.

La conférence a été formidable, et nos échanges chaleureux et fructueux dans les deux sens, puisque Christian profite aussi de ses conférences pour enrichir ses expériences.

En terme d'Ă©vĂ©nement public, ce fut toutefois une dĂ©ception, car la majoritĂ© du public Ă©tait constituĂ©e des membres du projet et trĂšs peu de visiteurs extĂ©rieurs ont rĂ©pondu Ă  nos annonces sur les panneaux de la ville, notre site et newsletter, et les rĂ©seaux sociaux. Nous pensons que plusieurs circonstances l’expliquent : le jeudi soir (date imposĂ©e) n’est pas idĂ©al pour les travailleurs ou les parents, et notre confĂ©rence s’est malheureusement trouvĂ©e en conflit avec des conseils de parents d'Ă©lĂšves, et surtout l’inquiĂ©tude montante sur le coronavirus et le premier discours prĂ©sidentiel Ă  ce sujet qui s’est tenu le mĂȘme soir.

MalgrĂ© ce rĂ©sultat en demi-teinte, chaque organisation d'Ă©vĂ©nements sur place nous donne de l’expĂ©rience et nous ne regrettons pas nos efforts. Merci encore Christian, longue route Ă  toi !

Communication Non Violente - Module 2. Entre chacal et girafe

Quel week end !!

Les 14 et 15 mars nous avons partagĂ© un trĂšs beau moment de cohĂ©sion avec les membres de MagnyÉthique ainsi que quelques personnes extĂ©rieures. Le module 2 de CNV qui faisait suite Ă  celui de janvier a Ă©tĂ© menĂ©e par Edith Tavernier, accompagnĂ©e de Benjamin Pont (Habitat & Partage).

Lors du module 1, nous avions appris Ă  clarifier et exprimer ce qui se passe en nous. Dans ce module 2 nous avons travaillĂ© l’ouverture au dialogue, la capacitĂ© Ă  Ă©couter de maniĂšre empathique et chercher ensemble Ă  mieux comprendre les besoins de l’autre.

Ensemble nous avons pu travailler avec les outils imaginĂ©s par Marshall Rosenberg, notamment autour des paradigmes du chacal et de la girafe. Le premier a tendance Ă  rĂ©agir vite, sans recul, avec mĂ©fiance tout en jugeant l’autre, ou encore dans le rapport de force : raison ou tort, gagnant ou perdant. Ce paradigme mĂšne Ă  la compĂ©tition. La seconde s’efforce de traduire les besoins de l’autre tout en prenant le temps et le recul nĂ©cessaire pour amener plus de confiance dans le lien, comprendre l’autre malgrĂ© ses jugements et mieux se comprendre soi-mĂȘme dans un rapport de coopĂ©ration qui nous amĂšne Ă  construire ensemble.

Au-delĂ  de cet apprentissage entre pratique et moments plus thĂ©oriques, ce week-end ensoleillĂ© Ă  rĂ©chauffer nos cƓurs en cette sortie d’hiver, une belle bouffĂ©e d’oxygĂšne avant de se retrouver chacun chez soi pour une durĂ©e indĂ©terminĂ©e. Mais ce week-end restera gravĂ© comme une belle source d’espoir pour l’avenir.

Archi-bien

Nous avons eu les premiers retours de notre architecte, Nathalie Cinquin. Dans un premier temps, elle a pris les grandes lignes de notre projet et a imaginé la façon la plus optimale de combiner habitats privatifs, zones accueillant du public et espaces communs.

Avec une volontĂ© forte de crĂ©er un contraste dans la cour entre intĂ©rieur et extĂ©rieur, avec cette isolation extĂ©rieure recouverte d’un bardage bois afin d’éviter les rĂ©sonances et d’apporter un cĂŽtĂ© plus chaleureux.

Vue de l’aile nord-est dans la cour intĂ©rieure - esquisse de Nathalie Cinquin, architecte DPLG

Suite Ă  quelques ping pong entre les MagnyÉth’ et l’architecte, le projet s’affine, il va falloir que l’on redouble d’efforts pour arriver Ă  faire Ă  nouveau consensus sur l’amĂ©nagement des diffĂ©rents espaces en combinant les bonnes idĂ©es de notre architecte qui viennent bousculer des plans et des projections dĂ©jĂ  bien Ă©tablis dans nos tĂȘtes. On s’accroche, c’est la derniĂšre ligne droite avant les travaux.

Chantiers participatifs

Le coup d’envoi des chantiers participatifs 2020 devait ĂȘtre donnĂ© le dimanche 22 mars. Nous avons bien entendu dĂ» le reporter Ă  une date encore inconnue. Nous attendons de voir comment la situation va Ă©voluer pour savoir si les prochaines sessions pourront ĂȘtre maintenues, tout comme les autres Ă©vĂ©nements d’ailleurs.

En attendant, et grĂące au travail avec l’archi qui avance, comme nous vous l’avons racontĂ© juste avant, les habitants en confinement commencent seuls les travaux de dĂ©molition et peuvent ainsi se dĂ©fouler, surtout avec le temps qui se remet au froid et humide.

Save the dates!

Sous rĂ©serve de prolongation du confinement…

Les dates Ă  retenir :

  • Du samedi 25 avril au vendredi 1er mai 2020 : formation permaculture (2Ăšme Ă©dition !)
  • Du 8 au 10 mai 2020 : chantier participatif
  • Vendredi 24 juillet 2020 : l’AlterTour fait escale Ă  l’écolieu MagnyÉthique

Prenez soin de vous, sachez saisir l’essentiel et profitez des plaisirs simples qu’offre la vie : le ballet amoureux et l’orchestre des oiseaux au printemps, les fleurs qui Ă©closent ci et lĂ , les rayons de soleil qui rĂ©chauffent les corps et les coeurs ou les gouttes de pluie qui chantent une tendre mĂ©lodie, prendre le temps de lire - enfin - un livre en attente depuis si longtemps, d’appeler les personnes Ă  qui l’on pense si souvent sans avoir le temps de le leur faire savoir
). Bref : soyez votre printemps et mettez de douces couleurs dans votre vie !

À bientĂŽt !

MagnyÉthique